Habillement hivernal de ski de fond

Habillement hivernal de ski de fond

Voici quelques règles de base concernant le code vestimentaire hivernal :

Premièrement, il faut fuir l’humidité! Tout textile ayant la fâcheuse manie de garder l’humidité transmet le froid directement au corps.  Ainsi, tout ce qui est coton tel que le jeans, les t-shirts et autres vêtements fabriqués à base de coton sont à éviter.

Deuxièmement, prenez des nouvelles de Dame Nature!  C’est une bonne habitude à prendre afin de connaître la température à laquelle on doit faire face. Si une tempête est prévue, il serait sage de le savoir afin de prendre les décisions adéquates, autant du coté vestimentaire que du côté fartage de ski, et d’ainsi éviter de mauvaises surprises. Vous serez alors prêt pour toute intempérie.

Troisièmement, il faut connaître son métabolisme! Qu’est-ce qu’on entend par métabolisme!? Se connaître soi-même et savoir comment notre température corporelle réagit selon l’intensité de notre effort.  Bref, est-ce que je transpire rapidement et est-ce que je dois penser à amener avec moi des vêtements de rechange ? De plus, bien se connaître nous aidera à planifier des sorties agréables. Par exemple, comme il y a une dépense énergétique supplémentaire pour combattre le froid, il est bon d’emporter des collations et quelque chose à boire afin d’aider notre corps à conserver un bon niveau d’énergie. Vous vous assurerez ainsi d’un retour plus agréable.

Ensuite, passons du côté vestimentaire!  Vous avez sûrement déjà entendu parler de la méthode «pelure d’oignon» ?  Et bien, je vous confirme que cette approche reste une des meilleures façons de faire pour adapter sa tenue vestimentaire à votre activité préférée.  Une couche de base (base layer), une couche intermédiaire (zone d’isolation) et une couche extérieure (shell).  La couche de base est celle qui est en contact direct avec votre corps,  soit sur une base de polyester ou de laine merino qui aide à tempérer la zone près du corps.  La zone intermédiaire, ou encore la zone confort, se trouve à être le niveau d’isolation et de chaleur adapté pour votre confort.  Comme pour la couche de base, on privilégie une fibre (textile) hydrophobe qui a de bonnes propriétés pour conserver la chaleur et qui laisse s’échapper l’humidité vers l’extérieur. La couche extérieure a une tâche aussi importante que les deux autres  étant donné qu’on perd beaucoup de notre chaleur par le vent.  Cette couche bloque la capacité du vent à prendre notre chaleur et à repartir avec celle-ci.  Cette dernière peut aussi nous aider à rester au sec en bloquant ou en laissant glisser l’eau et la neige, sans permettre à ces dernières de vous atteindre.  Ne soyez pas intimidé par le jargon du textile (Gore-Tex, Windblocker et les isolants tel que : thinsulate, polartec, etc…). À la base, ce sont tous des écrans qui cherchent à vous protéger des intempéries et à vous garder au chaud.

Enfin, la bonne nouvelle est que le marché du vêtement sportif et du plein-air est plutôt agressif. Ainsi, cela permet à votre conseiller de vous présenter plusieurs vêtements qui sauront répondre efficacement à vos besoins, autant au niveau de l’agencement esthétique que de la sélection appropriée pour votre activité préférée.

Alain

http://www.performancebegin.com